Journées d’études « Quelles relations entre la maison et le musée ? Cultures matérielles et mémoires domestiques »

Les journées d’étude internationales « Quelles relations entre la maison et le musée ? Cultures matérielles et mémoires domestiques » se dérouleront les 30 novembre et 1er décembre 2017 sur le site Pouchet du CNRS à Paris.

Ces deux journées réuniront 11 interventions réparties en 4 sessions thématiques.

Elles visent à créer une fenêtre de comparaison et de dialogue autour des processus mémoriels engagés dans l’exposition et la muséification des objets et des espaces domestiques. Si des études existent sur l’habitat, la mémoire et les musées, le croisement entre ces champs se fait plus rarement. Espace de construction d’un récit matériel et sensible ouvrant parfois sur un discours mémoriel officiel (Hooper-Greenhill, 2000), le musée s’est progressivement diversifié. Il renvoie aujourd’hui à une grande variété de formes : musée national, municipal, associatif, privé, écomusée, ego-musée mais aussi espaces domestiques musealisés, performance scénographique, etc. Des contextes domestiques et/ou informels aux contextes les plus institutionnels, c’est en tant que dispositif permettant la mise en scène d’une sélection d’objets que nous aborderons le musée lors de ces journées. Celui-ci nous intéresse dès lors qu’il aide à interroger le traitement patrimonial de l’intérieur domestique, et par là, les processus mnémoniques qui s’y engagent. Que se passe-t-il lorsque les principes muséaux de collection et d’exposition pénètrent dans l’espace domestique ? Et à l’inverse, que voit-on lorsque le domestique s’invite dans l’espace du musée ?

Programme détaillé

Jeudi 30 novembre

9 h 30 – Accueil – Introduction

10 h 30 – SESSION 1 – DE MAISON EN MUSEE (Modération : Thierry Bonnot)  Anne Monjaret (Ethnologue, sociologue, Directrice de recherche – CNRS, IIAC-LAHIC/CNRS, EHESS, Présidente de la SEF)  « Demeure(r). Penser l’habiter muséal ou la rhétorique d’une mémoire domestique au Chili »  Francisca Marquez (Anthropologue, sociologue, Professeure de l’Université Alberto Hurtado) « Mémoires et résistances. Maisons de tortures, musées et vestiges de la quotidienneté »

14h – SESSION 2 – LE MUSEE ET SES RAPPORTS AU DOMESTIQUE (Modération : Manuel Charpy)  Irene Picichè (Anthropologue, Doctorante en Cotutelle – EHESS, IIAC-LAHIC/CNRS-EHESS, Université de Bologne) « Transformer l’ordinaire en extraordinaire. Les musées des objets ordinaires et le partage de la mémoire individuelle ».  Martine Segalen (Ethnologue, Professeur des universités émérite, Université Paris Nanterre) « Espaces domestiques, espaces de travail. Au MNATP, le sensible gommé par le technique ? »

16 h – Véronique Dassié (Ethnologue, Chargée de recherche – CNRS, IDEMEC/CNRS- Université Aix-Marseille)  « Exposer des objets domestiques ou le partage affectif des mémoires »
Florencia Muñoz-Ebensperger (Anthropologue, Doctorante – EHESS, IIAC-LAHIC/CNRS-EHESS)  « Le domestique à travers les objets : expérience d’une ethnographie-installation des appartements d’une rue à Paris ».

 

Vendredi 1er décembre

10h – SESSION 3 – MAISON DU SOUVENIR – MUSEE DE SOI, POUR SOI (Modération : Martine Segalen)  Manuel Charpy (Historien, Chargé de recherche – CNRS, IRHiS, Université Lille 3)  « L’intérieur bourgeois au XIXe siècle : un musée de la vie domestique » ?  Matteo Aria (Anthropologue, Chercheur, Université de Rome, La Sapienza) et Fabio Dei (Anthropologue, Professeur, Université de Pise)  « La densité des choses : culture matérielle domestique dans la Toscane d’aujourd’hui »
Norah Benarrosh-Orsoni (Anthropologue, Post-doctorante CETOBaC –  EHESS) « La vitrina roumaine comme mémoire des migrations post-communistes : itinéraires d’objets et esthétiques domestiques ».
14h – SESSION 4- MAISONS PATRIMONIALISEES Modération : Véronique Dassié

Thierry Bonnot (Anthropologue, Chargé de recherche – CNRS, IRIS/CNRS-EHESS- Université Paris 13- INSERM)  « Patrimoine familial et objets industriels : domestiquer l’usine et muséifier la maison »  Francesca Sbardella (Anthropologue et historienne des religions, Maître de conférences, Département Histoire Cultures Civilisations, Université de Bologne) « Construire des reliques : processus de patrimonialisation au sein de la famille monastique »

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.